Le sens de la tradition

Trois générations de Borie

Une passion qui se transmet


La famille Borie est propriétaire du château depuis 1978.

François-Xavier Borie lui a redonné vie en préservant son âme.


Grand-Puy-Lacoste n'est pas entre les mains d'un grand groupe, c'est une propriété purement familiale. Jean-Eugène Borie, amoureux de la vigne et du Médoc, en a fait l'acquisition en 1978 et a immédiatement donné carte blanche à son fils aîné François-Xavier, qui a réalisé progressivement la rénovation du château et des installations techniques. Aujourd'hui, Emeline, sa fille aînée, travaille à ses côtés.

En savoir plus
En voir plus

Depuis la fin du XIXème siècle

Une dynastie du Médoc

Le nom de Borie est lié de longue date au savoir-faire du vin, avec une haute exigence de qualité.


Eugène et Emile Borie, à l'origine de la lignée.


L'histoire commence au centre de la France, dans le Limousin. Eugène Borie (1862-1911) et son frère Emile (1865-1940), sont nés à Meymac, en Corrèze. En cette fin du XIXème siècle, la région est essentiellement rurale et son économie est peu développée. Entreprenants et travailleurs, ils se tournent vers le Bordelais, où ils voient davantage d'opportunités, et ils créent une affaire de négoce de vins, que leurs épouses gèrent depuis Meymac pendant qu'ils voyagent pour créer et suivre leur clientèle.


En 1886, ils louent des chais à Pauillac et se spécialisent dans les expéditions sur les marchés de Normandie, du nord de la France et surtout de Belgique, pendant que les négociants de la place de Bordeaux se concentrent sur le marché britannique. Leur sens commercial est récompensé : l'entreprise gagne en réputation et en prospérité.


Soucieux de garantir un niveau de qualité toujours plus élevé, Eugène et Emile Borie décident de faire construire leurs propres chais, en 1901, pour y élever eux-mêmes leurs vins. A la même époque, ils font l'acquisition du Château Caronne Sainte-Gemme, Cru Bourgeois situé à Saint-Laurent, au sud-ouest de Saint-Julien. En devenant propriétaires, les deux frères entrent au coeur de la viticulture médocaine, dans ce terroir qui devient désormais le lieu d'élection de la famille.



« Borie Frères », Francis Borie.


Eugène Borie et sa femme Annette ont quatre enfants : Eugénie, Thérèse, Francis et Marcel. Au décès d'Eugène en 1911, son fils aîné Francis (1890-1953), qui a étudié le droit à l'Université de Bordeaux, vient travailler avec son oncle Emile.

Plus tard, il est rejoint par son frère Marcel (1892-1958) et ensemble, ils créent la maison « Borie Frères ». L'activité est interrompue par la première guerre mondiale et la mobilisation des deux frères. Après leur retour du front, Francis et Marcel Borie, de plus en plus passionnés par le vignoble, décident d'acquérir le Château Batailley, un Cinquième Cru Classé de Pauillac.


Le 8 juin 1920, Francis épouse Marguerite Borderie, elle aussi issue d'une famille de négociants d'origine corrézienne, qui possède le Château Bel-Air à Quinsac, au nord-est de Bordeaux. Ils ont deux enfants, Jean-Eugène et Françoise.


Désormais fortement ancrée dans l'univers viticole du Médoc, la maison Borie Frères prospère. En 1939, Francis et Marcel décident de scinder l'affaire : chacun fonde sa société et ils divisent le Château Batailley en deux. La part de Francis devient le Château Haut-Batailley, aujourd'hui propriété de sa fille Françoise Des Brest Borie, exploité par les Domaines François-Xavier Borie. En 1941, Francis Borie fait l'acquisition du Château Ducru-Beaucaillou. Il se passionne pour ce domaine, décide d'y résider et de s'y consacrer exclusivement.



Jean-Eugène Borie


Avec Ducru-Beaucaillou, Second Grand Cru Classé en 1855, Francis Borie donne la pleine mesure de son exigence et de son savoir-faire. Son fils Jean-Eugène, aussi passionné que lui, travaille à ses côtés et lui succèdera à son décès en 1953. En 1950, Jean-Eugène Borie a épousé Monique Rochette. Ils ont trois enfants : Sabine, François-Xavier et Bruno.


L'histoire de la famille prendra un tournant décisif en 1978, lorsque Jean-Eugène est « choisi » comme acquéreur par le propriétaire de Grand-Puy-Lacoste. Il décide immédiatement de confier les rênes de la propriété à son fils François-Xavier, qui aura pour mission de faire revivre cette « belle endormie ».



François-Xavier et Marie-Hélène Borie


Dès leur mariage en 1979, François-Xavier et Marie-Hélène Borie décident d'habiter le château. Ensemble, ils entreprennent une lourde tâche : mener de front la rénovation de la propriété viticole et celle de la demeure. Sur ce terroir remarquable, ils mettront tout en oeuvre pour exprimer à la fois leur philosophie de la qualité et leur vision de l'art de vivre.


François-Xavier prend les décisions qui s'imposent en tenant compte des priorités, comme la rénovation du cuvier, mais pour lui rien n'est jamais acquis et les travaux se poursuivront en permanence pour permettre de maîtriser avec toujours plus de précision l'élaboration des vins. Marie-Hélène prend en charge l'aménagement du château, qui n'a pratiquement pas été habité depuis les années 1930. Elle donne à la demeure un style élégant et chaleureux. Elle aménagera également de vastes dépendances afin de pouvoir loger sur place les vendangeurs. Amoureux de la nature, ils valorisent le parc arboré pour donner au château un environnement harmonieux et serein.


Au fil des années, le château devient une vraie « maison de famille », avec ses rituels - comme les cérémonies dans la chapelle - ses moments de convivialité. C'est là que sont nés Emeline (1982), Laurence(1983) et Pierre-Antoine (1986). Ils ont grandi au château, fréquenté l'école de Pauillac et participé à la vie du village. Devenus adultes, éloignés par les études et la vie professionnelle, ils ont toujours grand plaisir à s'y retrouver.


Aujourd'hui, Emeline, la fille aînée de François-Xavier et Marie-Hélène Borie, est chargée de la communication et des relations publiques de Grand-Puy-Lacoste. Elle a beaucoup voyagé pendant ses études et enrichi son expérience internationale en occupant des fonctions chez un importateur de vins au Viet Nam pendant deux ans.


Ainsi, Grand-Puy-Lacoste a déjà vu trois générations de Borie se pencher sur sa destinée. L'attachement aux vins du Médoc est présent « dans les gènes » de la famille depuis plus d'un siècle, tout comme des valeurs fondamentales telles que l'humilité devant les dons de la nature, la recherche de l'harmonie dans le moindre détail, le sens du partage et une convivialité généreuse.

Creation Vinium
Français
English
Visite Virtuelle
Virtual Tour
Recherche
Mentions Légales

Domaines F-Xavier Borie SAS

Château Grand-Puy-Lacoste

BP 82 - 33250 Pauillac

N° SIRET: 40170997700011

Tel +33 5 56 59 06 66 - Fax +33 5 56 59 22 27

dfxb@domainesfxborie.com


Directeur de la publication et

responsable de la rédaction

Emeline Borie


Hébergeur

SA Vinium Informatique

3, rue des Corton

21420 Aloxe-Corton

contact@vinium.com

www.vinium.com


Crédits Photos

Serge Chapuis

www.chapuis-photo.com

Crédits Visites Virtuelles

Patrick Durand

www.patrickdurand.com

Domaines F-Xavier Borie SAS

Château Grand-Puy-Lacoste

BP 82 - 33250 Pauillac

N° SIRET: 40170997700011

Tel +33 5 56 59 06 66 - Fax +33 5 56 59 22 27

dfxb@domainesfxborie.com


Directeur de la publication et

responsable de la rédaction

Emeline Borie


Hébergeur

SA Vinium Informatique

3, rue des Corton

21420 Aloxe-Corton

contact@vinium.com

www.vinium.com


Crédits Photos

Serge Chapuis

www.chapuis-photo.com

Crédits Visites Virtuelles

Patrick Durand

www.patrickdurand.com