1855

Grand Cru Classé


Grand-Puy-Lacoste a été classé Grand Cru en 1855 et fait ainsi partie de « l'élite » des vins de Bordeaux.

En savoir plus
En voir plus

Grand Cru Classé

«L'élite» des vins de Bordeaux

Grand-Puy-Lacoste a été classé Grand Cru en 1855 et fait ainsi partie de «l'élite» des vins de Bordeaux.


La réputation de Grand-Puy-Lacoste est fort ancienne. En 1776, l'Intendant du Roi en Aquitaine, Dupré de Saint-Maur, place le cru « Saint Guirons & Lacoste » (son nom de l'époque) à la cinquième place dans son classement des crus de Pauillac. Cette reconnaissance est amplifiée et « officialisée » par le classement de 1855, établi pour la première Exposition Universelle, tenue à Paris cette année-là. Ce classement, qui fait toujours autorité aujourd'hui, a distingué 61 crus, dont 18 sont situés sur l'appellation Pauillac, parmi lesquels trois des Premiers Crus les plus célèbres du Bordelais. Pauillac compte plus de Crus Classés que n'importe quelle autre commune et ses 18 vins classés font partie de la fine fleur du Bordelais. A l'époque du classement, Grand-Puy-Lacoste a été distingué « cinquième cru », pourtant de nos jours connaisseurs et critiques (parmi lesquels le célèbre Hugh Johnson) s'accordent à dire qu'il mérite beaucoup mieux. Il ne fait nul doute que la qualité du cru a été considérablement améliorée par des soins attentifs au fil du temps.


La propriété occupe une place à part dans l'histoire des grands crus du Médoc puisque le cadastre de son vignoble n'a pas changé d'un iota depuis 1855. Le domaine et le château se sont transmis tels quels pendant plus de cent cinquante ans. Grand-Puy-Lacoste représente donc un patrimoine exceptionnel, fortement chargé d'histoire et de traditions. La famille Borie, propriétaire actuel, considère comme un grand honneur le fait d'avoir à en assurer la pérennité.



Un classement historique


Des classements fixant les prix minima et maxima étaient couramment pratiqués dans le Bordelais, depuis 1647. Toutefois, le classement de 1855 revêt une importance particulière. Cette année-là eut lieu la première Exposition Universelle, selon la volonté de l'Empereur Napoléon III, qui souhaitait donner une nouvelle dimension aux Expositions Nationales organisées tous les cinq ans depuis 1835.


On a peine à s'imaginer l'ampleur de l'événement. La Commission Impériale chargée de coordonner les préparatifs invite les viticulteurs de la Gironde à présenter leurs vins, tout comme ceux de Bourgogne et de Champagne. Pour rendre la présentation plus attractive, on imagine de créer une carte de la Gironde à grande échelle, qui indiquera la provenance des crus « supérieurs ». En effet, au-delà d'une simple présentation des vins, l'Empereur souhaitait créer une hiérarchie des grands vins français et demandait à connaître les crus les plus remarquables.


Publié le 18 avril 1855, le classement est établi par le Syndicat des Courtiers de Commerce près la Bourse de Bordeaux. Justifié par « l'expérience de longues années », il est fondé sur la permanence de qualité et la régularité des prix pratiqués, informations scrupuleusement puisées dans les précieuses archives des bureaux de courtage. Ce critère de régularité, étendu à plusieurs décennies, élimine l'effet millésime qui peut être trompeur lors de dégustations. Le classement de 1855 fait la part belle au Médoc puisque les vins rouges retenus sont tous issus de ce terroir, à l'exception du Château Haut-Brion produit dans les Graves.


« Le classement de 1855 répertorie des chefs-d'oeuvre vinicoles dont la renommée et la qualité traversent les années, résistant aux effets de mode et à la succession des hommes. Ainsi, cette classification demeure, depuis 150 ans, l'unique référence historique et officielle des meilleurs vins du monde. » Conseil des Vins du Médoc.


Après le classement, de nombreux propriétaires de Crus Classés ont enrichi leur domaine en annexant des vignes de Crus Bourgeois voisins. Le plan cadastral de Grand-Puy-Lacoste est resté rigoureusement identique, ce qui est une particularité rare.


Le classement immuable de 1855 fait qu'un cru classé n'est pas un vignoble comme les autres : il appartient au patrimoine français et - plus largement - au patrimoine universel du vin. Ce patrimoine est à la fois matériel et immatériel, et chaque propriétaire doit se sentir investi d'une mission capitale : en assurer la mise en valeur et la pérennité.

Creation Vinium
Français
English
Visite Virtuelle
Virtual Tour
Recherche
Mentions Légales

Domaines F-Xavier Borie SAS

Château Grand-Puy-Lacoste

BP 82 - 33250 Pauillac

N° SIRET: 40170997700011

Tel +33 5 56 59 06 66 - Fax +33 5 56 59 22 27

dfxb@domainesfxborie.com


Directeur de la publication et

responsable de la rédaction

Emeline Borie


Hébergeur

SA Vinium Informatique

3, rue des Corton

21420 Aloxe-Corton

contact@vinium.com

www.vinium.com


Crédits Photos

Serge Chapuis

www.chapuis-photo.com

Crédits Visites Virtuelles

Patrick Durand

www.patrickdurand.com

Domaines F-Xavier Borie SAS

Château Grand-Puy-Lacoste

BP 82 - 33250 Pauillac

N° SIRET: 40170997700011

Tel +33 5 56 59 06 66 - Fax +33 5 56 59 22 27

dfxb@domainesfxborie.com


Directeur de la publication et

responsable de la rédaction

Emeline Borie


Hébergeur

SA Vinium Informatique

3, rue des Corton

21420 Aloxe-Corton

contact@vinium.com

www.vinium.com


Crédits Photos

Serge Chapuis

www.chapuis-photo.com

Crédits Visites Virtuelles

Patrick Durand

www.patrickdurand.com